La yaourtière : mon nouvel ustensile adoré !

Même si c’est loin d’être le moment pour penser à cela, avec les beaux jours qui arrivent, les visions futures de nos corps en maillot de bain sur la plage, et bien je me suis fait un nouvel ami culinaire :). Oui, c’est un super ustensile que j’ai découvert il y a peu en souhaitant faire des desserts originaux mais surtout maison. Il s’agit de la yaourtière ! Mais d’abord, un petit cours pour vous expliquer la fabrication des yaourts ?

Comment fabrique-t-on les yaourts ?

En fait, lorsque le lait atteint une température avoisinant les 40° C, il atteint un état de fermentation appelée lactique. Les bactéries assimilent les glucides présents dans le lait pour laisser s’échapper de l’acide qui finit par former une couche opaque, et tada : voilà un yaourt. Bon je ne suis pas chimiste et ne vais pas non plus vous faire un cours ^^. Et puis, je sais qu’expliquer comme cela, c’est vrai que cela ne donne plus très envie (et si on parlait du fromage !?!).

Mais attention, cela ne prend pas qu’une heure pour arriver à avoir un yaourt bien fait, mais plutôt une dizaine ! Oui il faut un certain temps afin que la fermentation lactique puisse arriver à son terme. Prendre son mal en patience comme dirait l’autre. De plus, il faut veiller à laisser opérer la nature (si je puis dire) pour que les desserts soient bien réussis, autrement dit ne rien toucher pendant la fabrication.

Une yaourtière pour préparer ses yaourts

Et la yaourtière dans tout ça ?

Comme son nom l’indique, oui tout simplement : cela sert à faire des yaourts. « Oui mais encore …. ? » allez-vous dire. Mais vous avez raison ! Il s’agit en fait d’un récipient dans lequel on vient y verser du lait. Et grâce au réchauffement du liquide lactique à la température citée ci-dessus, et bien cela permet la fermentation du lait et d’ainsi le transformer en yaourt. Bon c’est vrai, je ne dis pas tout : il vous faut un ingrédient spécial. En effet, si vous n’ajoutez pas de ferments lactiques dans le récipient avec le lait, vous aurez du mal à arriver à vos fins. Il est possible de s’en procurer en supermarché ou bien même le commander sur internet. L’une des marques les plus qui propose ce type de produit est Alsa. Mais si, vous savez : « une envie de gâteau au chocolat, ça n’attend pas ».

Où trouve-t-on une yaourtière ?

Rien de plus simple : sur internet, dans une grande surface ou encore un magasin spécialisé dans les produits ménagers (au rayon cuisine 😉 ). Pour ma part, ma yaourtière m’est un peu tombée sur le coin de mon écran. En visitant des sites de recettes à la recherche d’idées de desserts, je suis tombée sur une d’entre elles mettant en scène un délicieux yaourt au chocolat. L’envie m’a prise au ventre et je me suis laissée tenter. Je m’étais mise en tête que j’allais préparer ce dessert pour ma petite famille, coûte que coûte. Un hic est rapidement survenu : avec quoi fait-on des yaourts ?

Vous l’avez compris, je me suis remise à naviguer sur le web et j’ai finis par tomber sur une multitude de modèles… De toutes tailles, de marques, sans marques, des plus sophistiquées aux plus simples, à des prix plus ou moins importants.. J’ai vite perdu pied et ai donc tenter de trouver un peu d’aide sur d’autres sites qui puisse réponde à la question « comment choisir sa yaourtière ? ». Et puis j’y suis arrivée (je voulais mes yaourts au chocolat). J’ai pu trouver ce qu’il me fallait, ai passé commande et puis me suis vite mise en cuisine :).

Pour conclure, je peux vous garantir que c’est certainement l’une de mes meilleures trouvailles. Depuis que j’ai acquis cet ustensile, j’avoue avoir pris goût à la fermentation lactique. Blague à part, je fais des heureux avec des desserts faits maison. Qui plus est, sont moins industrialisés que ce que l’on peut trouver dans les magasins. Mon petit bout avait un peu de mal à cause du lactose. Il semble que ça passe plutôt avec mes yaourts :). Et puis personnellement, je prends plaisir à concocter ces petits yaourts. Après, il suffit juste d’avoir un peu d’imagination pour que ceux-ci soient d’exception (pour sa famille du moins ^^).

 

 

 

2 Responses

  1. Chris at | | Reply

    Je rebondis sur la remarque liée au lactose.
    Dans les yaourts, le lactose est transformé par les bactéries du yaourt. Ce qui explique que ces derniers sont plus digestes et ne gênent pas les personnes intolérantes au lactoses.

Leave a Reply